• img-book

    Piret Christophe

ISBN: 978-2-907846-84-4

Mariages : conversations privées

De: Piret Christophe

Ils sont invités au mariage et se préparent pour la cérémonie. Durant cette attente, les conversations privées se dévoilent. Morceaux de vie, retrouvailles, révélations. Rires et fou-rires. Sous le quotidien perce l’humain. Ces instantanés de vie peuvent être joués ensemble ou séparément.

ACHETER EN LIGNE

12,00

Les livres de Piret Christophe
En résumé

Ils sont invités au mariage et se préparent pour la cérémonie. Durant cette attente, les conversations privées se dévoilent. Morceaux de vie, retrouvailles, révélations. Rires et fou-rires. Sous le quotidien perce l’humain. Ces instantanés de vie peuvent être joués ensemble ou séparément.

ACHETER EN LIGNE

Details

ISBN: 978-2-907846-84-4
Editeur: Éditions La Fontaine
Date d'édition: 2005
Nombre de pages: 85

Découvrez l'auteur
avatar-author
Christophe Piret, metteur en scène du « théâtre de chambre », travaille dans l'Avesnois, au sud du département du Nord. Ce n'est pas le fait d'un hasard mais d'un choix. Choix lié à une nécessité très personnelle, celle de renouer avec un endroit qu'il avait déserté, celle de comprendre « par où » et « comment » tout ce qui faisait la vie de son père, et une grande part de la vie de ce territoire, était mort. Nous parlons ici des activités industrielles, et de l'organisation de la vie qui en découlait, dans sa quasi totalité. Son travail est en quelque sorte une trituration permanente de la question des origines, du déterminisme, des individus dans les mouvements du monde. Il est une tentative de mise en représentation de la parole ordinaire. C'est sans doute aussi une lutte contre un certain désespoir. Contre la solitude de l'être. C'est une attache au temps présent dans la mise en jeu du banal, dans le décalage de nos réalités. À chacune de ses créations, Christophe Piret s'interroge sur le lieu de représentation, ce qui le conduit à créer et à jouer dans des endroits tels des usines, des trains, des prisons, des places publics. Et les lieux deviennent les supports fondamentaux des scénographies. Avec Mariages (conversations privées) et des caravanes comme espaces de représentations, il amène l'intime dans cet espace publique qu'est la rue et cet intime devient une sorte de tangente à la vie urbaine. Les « mouvements du monde », perceptibles, ne s'inscrivent pas en parasites mais donnent une résonances encore plus forte aux mots infimes qui s'égrènent.

“Mariages : conversations privées”

Il n'y a pas encore de commentaire